AUDIT, CONFORT ET SECURITE DU BATIMENT

fil d'ariane retour accueil

MISSIONS DE RESEAU EXPERTIS 85

PERMEABILITE A L'AIR - TEST D'INFILTROMETRIE

PERMEABILITE A L'AIR - TEST D'INFILTROMETRIE

Premières étapes du diagnostic

Préalablement au contrôle sur site, l’opérateur doit être muni et avoir pris connaissance des données de l’étude thermique, qui définit la surface de paroi froide (AtBat) du bâtiment, s’il s’agit d’une construction neuve, et son niveau de perméabilité à l’air fixé comme objectif ; ou avoir récupéré des plans cotés afin de mesurer lui-même cet AtBat si le bâtiment est antérieur à la RT 2005 .
Cette consultation préalable des données permet de définir la méthode du mesurage, qui varie selon la configuration et/ou la typologie du bâtiment (maisons individuelles, collectif, tertiaire, bâtiment séparé en zones distinctes, etc…) et le matériel qui devra être employé en conséquence.
Avant la mesure, l’opérateur s’assure des conditions météorologiques : le vent peut perturber voire empêcher le déroulement de la mesure : une vitesse de vent supérieure à 20 km/h est souvent un empêchement au test.Un vent assez fort ne permet pas au système de stabiliser les paliers de pression nécessaires à la mesure, contrarié par les forces que génère le vent.
Dans le bâtiment, l’opérateur vérifie que celui-ci est effectivement prêt pour la réalisation de l’essai, puis prépare et conditionne celui-ci conformément aux textes en vigueur : le protocole de mesure de la perméabilité à l’air est définit et encadré par des textes dans sa méthodologie et ses conditions de réalisation.

Mise en place du système

L’opérateur commence par obturer les éléments qui doivent (bouches du système de VMC) ou peuvent dans certaines conditions l’être (systèmes de chauffage et conditionnement d’air) ; il s’assure de l’arrêt des systèmes (chauffage si combustion quelconque, ventilation).
Il installe le système de génération de différentiel de pression sur une des ouvertures extérieures du bâtiment, puis l’équipement d’enregistrement des données de l’essai ; il paramètre le logiciel qui va traduire et calculer les données obtenues lors de la mesure.

 

PERMEABILITE A L’AIR
PERMEABILITE A L’AIR

Avant le test, une mise en écart de pression du bâtiment est réalisée, pendant laquelle l’opérateur va rechercher et lister les fuites qu’il repère avec un générateur de fumée ou une caméra infra rouge selon les conditions.

PERMEABILITE A L’AIR - TEST
PERMEABILITE A L’AIR - TEST

Ceci permet de s’assurer que le bâtiment est prêt pour la mesure effective en vérifiant que le conditionnement de la zone mesurée ne recèle pas d’oubli ou de défauts pouvant être corrigés avant la mesure (siphons pas en eau par exemple).

Puis la mesure est réalisée, selon une procédure elle aussi définie par une Norme.

La mesure

PERMEABILITE A L’AIR
PERMEABILITE A L’AIR

La mesure permettant d’obtenir la valeur du débit de fuite pour dix écarts de pression différents, permet de calculer le volume de fuite sous une différence de pression de 4 pascals rapporté à la surface de paroi froide (AtBat) de la zone mesurée. Cette valeur de 4 pascals est retenue car elle est l’écart de pression retenu dans les calculs de la réglementation thermique.

Il s’agit, après la mesure pour l’opérateur, de s’assurer de la validité de ses résultats, et de comparer la valeur de perméabilité à l’air mesurée avec celle recherchée, puis de rédiger le rapport en conformité avec les textes qui définissent sa forme et son contenu.

wwww.reseau-expertis-85.fr © 2017 | Accueil | Diagnostics et Missions | Réseau Expertis 85 | Contact | Mentions légales | Agence web